Après un travail de préfiguration mené en 2018, le Contrat de Filière Régional Ecotourisme a été voté en octobre 2019 par la Région.

Objectifs du contrat de filière Ecotourisme

Ce contrat vise à fédérer les acteurs phares de l’écotourisme :  les parcs régionaux représentés par l’interPNR Tourisme,  les parcs nationaux (représentés par le PN Écrins), le Réseau régional des gestionnaires d’espaces naturels (RREN), l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence, Var Tourisme, Provence Tourisme, Vaucluse Provence Attractivité, l’Agence de Développement Hautes-Alpes,  le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Comité Régional de Tourisme Côte d’Azur France, la Fédération Régionale des Offices de Tourisme (FR.OT), la Métropole Nice Côte d’Azur et la Région.

Un copilotage à deux têtes

Il est co-piloté par l’InterPNR Tourisme et l’Agence de Développement des Alpes de Haute Provence

L’enjeu de ce contrat est de  proposer des expériences écotouristiques dans  les espaces naturels protégés de la Région Sud (parcs, Unesco Geoparc, réserves, Grands sites …).
Les acteurs de cette dynamique collective s’engagent à mutualiser des moyens humains, techniques et financiers afin d’optimiser leurs actions et ainsi contribuer à l’essor d’une filière « Ecotourisme » en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les valeurs fortes au cœur de la filière écotourisme

  • En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 60% du territoire est classé en espaces protégés, c’est  la plus forte concentration en France. Ces espaces forment par ailleurs une continuité géographique.
  • Ces espaces protégés bénéficient d’une forte attractivité et d’une grande notoriété avec des marques fortes comme Camargue, Luberon, Verdon, Ecrins, Mercantour
  • L’offre responsable y est nombreuse et reconnue par des écolabels touristiques
  • La valorisation d’un tourisme plus responsable garantie le respect de l’environnement

Déploiement de la stratégie marketing Ecotourisme

La première action collective menée dans le cadre de cette filière concerne la définition d’une stratégie marketing, elle est pilotée par le CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur,

L’objectif est multiple :

  • valoriser la diversité de nos espaces naturels en capitalisant sur la notion de « parcs naturels »
  • s’appuyer sur une offre responsable et écolabélisée et faire émerger une offre expérientielle
  • multiplier les canaux de diffusion et les cibles et faire de la filière écotourisme un vecteur d’image positive pour la Région Sud

Les marchés concernés sont la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Belgique, la Suisse et la Scandinavie en lien avec les marques Monde Provence, Alpes, Côte d’Azur

Les cibles visées sont les couples avec ou sans enfants agissant pour préserver l’environnement ou ayant une conscience importante de ces enjeux.

Parallèlement la qualification de l’offre s’accélère autour des labels et des marques retenus dans le cadre de cette filière : Valeurs parc naturel régional, Esprit parc national, Hôtel au naturel, Clé verte, Ecolabel européen, Jardin remarquable.

Plan d’actions 2020

L’une des actions phare du contrat pour 2020 sera de proposer des idées et des offres de séjours écotouristiques dans les espaces protégés de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur lors du Congrès Mondial de la nature.

Ce Congrès organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) se déroulera en 2020, à Marseille du 11 au 19 juin prochains, au Parc Chanot.

Un Workshop Nature et des eductours Nature à destination de Tours Opérateurs européens seront également co-organisés au mois d’avril.

Le CRT Région Sud, en partenariat avec les partenaires de la filière, éditera un guide destiné à présenter des idées de circuits et des expériences écoresponsables.

Pour atteindre ces objectifs, il est impératif de travailler tous ensemble et mains dans la mains (Parcs, Comités Régionaux de Tourisme, Agences Départementales, Offices de Tourisme) à la qualification de l’offre écotouristique sur Apidae en vue de la remontée de contenus dans l’écosystème digital du Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Le service Attractivité et Tourisme travaille actuellement, dans le cadre du programme Européen Pitem Mito, avec les Agences Départementales, les Parcs, l’InterPARC, Apidae, la Fédération Régionale des Offices de Tourisme au développement d’une passerelle entre APIDAE, le réseau d’informations touristiques de la Région et Geotrek, l’application open source de gestion et de valorisation des sentiers, patrimoines et randonnées d’un territoire utilisées par les Parcs et certains de leurs partenaires. L’objectif est de définir, développer puis déployer une passerelle qui permettra de faire remonter les itinéraires de Geotrek vers Apidae. Dans le sens « inverse », les services et animations touristiques issus d’Apidae sont récupérables dans Geotrek depuis 2015. La faisabilité de faire remonter des patrimoines culturels d’Apidae vers Geotrek sera aussi étudiée en 2020.

Ces travaux menés en parallèle vont permettre à l’ensemble des contributeurs Apidae et Geotrek, d’enrichir la qualification des données « Activités de Pleine Nature » de la base Apidae  en évitant toute double saisie de la part des uns ou des autres.

Les chiffres du Congrès Mondial de la Nature

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN est le lieu où le monde se réunit pour définir les priorités et guider les actions de conservation et de développement durable. Plus de 1 300 organisations gouvernementales, de la société civile et des peuples autochtones Membres de l’UICN voteront des questions majeures et des actions qui guideront les relations entre l’humanité et la planète pour les décennies à venir.

Des scientifiques, des experts en politiques, des chefs d’entreprise et des professionnels du monde entier partagent leurs expériences, leurs innovations et les dernières recherches.

  • 9 jours
  • Plus de 10 000 participants
  • Plus de 1300 sessions interactives
  • Plus de 160 pays représentés
  • Plus de 100 motions approuvées
  • 4 Dialogues de haut niveau

Nous comptons donc sur la participation active de chacun pour que vos offres « Pleine Nature » puissent également, être exploitées dans l’écosystème digital du Comité Régional de Tourisme Région Sud. Et cela, en avant première du Congrès Mondial de la Nature pour être le reflet d’une offre Ecotouristique Régionale représentative. Un objectif, générer dès 2020 et pour les années futures des retombées économiques et touristiques sur l’ensemble de vos destinations !